Le sport demande beaucoup d’entraînement. Pour peu que l’on soit expert dans son domaine, la compétition est rude. Les sur-entraînements ne sont pas rares. Pour cela, des méthodes de récupération existent.
Christophe Hausswirth, directeur du département sport et santé chez CP-Sports and Health, anciennement à la tête de la Recherche de l’INSEP pour le sport rédige une étude sur les
effets de la CEE sur le corps.

Les conséquences du sport à haut niveau


Le sport demande aux athlètes, qu’ils récupèrent facilement. Dans les domaines d’endurance et de compétition, cela est encore plus le cas. Mais, il y a de nombreuses conséquences sur la santé.
En effet, la course engendre des lésions musculaires, retardant ainsi sur plusieurs jours la récupération. Une sensation de douleur et d’inconfort persistent après l’effort.

La cryothérapie corps entier, une méthode de récupération


Il existe plusieurs types de méthodes pour réduire le temps de récupération du sportif.

Pour cela, Hausswirth explique qu’une alimentation saine est conseillée. Une thérapie par infrarouge, des massages, une immersion dans l’eau, des expositions alternées à la chaleur et au froid ou la cryothérapie corps entier (CEE) peuvent être des solutions.

Par exemple, la thérapie par infrarouge expose le patient pendant 30 minutes à des températures chaudes. Le but est d’éliminer les oedèmes, de limiter l’inflammation, la douleur, de libérer les déchets métaboliques et d’augmenter la récupération musculaire.

La CEE est la meilleure méthode pour réduire la douleur musculaire et les inflammations. Pour comprendre ses bénéfices, il faut comprendre son fonctionnement. Le patient est placé pendant 3 à 4 minutes dans une cabine. Celle-ci maintient un air froid pouvant atteindre une température de -140 degrés.

Une expérience en situation réelle


Santé sport

Pour confirmer ses études, l’ancien directeur du sport à l’INSEP, a simulé des cours de running sur 9 coureurs qualifiés et entraînés.

Après leur exercice, ils ont du tester les trois méthodes de récupération : CEE, infrarouge et récupération passive.

Après plusieurs analyses, les résultats affirment que la cryothérapie est la récupération la plus facile. La douleur et la fatigue ont été diminué 1 heure après. Il a été en plus de cela démontré qu’elle améliore les défenses du corps et qu’elle a un effet analgésique.

La technique à infrarouge quant à elle réduit seulement la sensation de douleur. Mais il faut attendre 48h.

Pour terminer, la récupération passive ne permet ni de récupérer ni de faire diminuer la fatigue et la douleur.