Indications Générales

(médicales, sports...)

Indications Générales 2017-11-15T11:03:24+00:00
appareil cyoair

La  cryothérapie  est  une  méthode  de traitement connue depuis des siècles qui a fait ses preuves et est actuellement appliquée avec succès en particulier en kinésithérapieorthopédie, chirurgie suite à des accidents, rhumatologie et pour les brûlures de même qu’en dermatologie pendant les traitements de la peau au laser.

Nos appareils sont utilisés principalement pour le traitement des maladies rhumatismales, dans le domaine du sport et pour refroidir la surface de la peau lors de traitements au laser. Les cryoairs sont également utilisés dans le cadre des soins de bien-être et d’esthétique. Permettant des traitements du visage pour des effets tenseur, réduction des rides, amélioration de la qualité de la peau, oxygénation etc..

Les  différents  systèmes  génèrent  de  l’air  froid » en quantité réglable allant jusqu‘à 1 500 l/min. Ces appareils refroidissent l‘air ambiant à -32 ° C jusqu‘à -60 °C et soufflent l’air refroidi par le tube de traitement sur les parties du corps à traiter. Nous proposons pour ce faire différents tubes flexibles et cryosondes de traitement.

Les appareils de cryothérapie cryoair de MECOTEC sont particulièrement adaptés pour un usage dans les cabinets médicaux, cliniques et établissements de cure. Outre les appareils de cabinets, les modèles  mini offrent une très bonne puissance cryogénique en prenant peu de place et sont vite sur place en cas de besoin.

  • Inflammatoire : arthrite, spondylite, hygroma (ou bursite), goutte, arthrite rhumatoïde avec poussées aiguës
  • Non inflammatoire : Arthroses, arthrose aiguë humeroscapularis, »épicondylite aiguë, myalgies, lombosciatiques, dorsalgies, anomalies lombo-sacré, lumbago aigu, syndrome cervical aigu »
  • Prophylaxie de la tuméfaction en cas de fractures récentes  et en phase « post-opératoire »
  • Entorses, meurtrissures, contusions,  traumatismes  d’effort, luxations (toutes les lésions de l’appareil  ligamenteux et articulaire)
  • Syndrome de Sudeck
  • Lymphœdème après  amputation mammaire
  • Prévention des épanchements du genou
  • Inflammations aigues
  • Traumatismes récents dus au sport
  • Lésions des parties charnues
  • Lésions  de  l’appareil  ligamenteux  et  articulaire  (par  ex.  contusions  musculaires, bursite traumatique, épicondyle huméral,  coup de fouet cervical antéro-postérieur)
  • Hémiparésie  et paraparésie spasmodique
  • Névralgies (par ex. migraine,  névralgie du nerf trigéminal)
  • Sclérose en plaques
  • Etats post-apoplectiques
  • Névrite aiguë