Le sport demande beaucoup d’entraînement. Pour peu que l’on soit expert dans son domaine, la compétition est rude. Les sur-entraînements ne sont pas rares. Pour cela, des méthodes de récupération existent. Christophe Hausswirth, directeur du département sport et santé chez CP-Sports and Health, anciennement à la tête de la Recherche de l’INSEP pour le sport rédige une étude sur les effets de la CEE sur le corps.

Le sport et ses douleurs musculaires


Le sport demande aux athlètes, qu’ils récupèrent facilement. Dans les domaines d’endurance et de compétition, cela est encore plus le cas. Mais, il y a des conséquences sur la santé.

En effet, la course implique des lésions musculaires, retardant ainsi sur plusieurs jours la récupération. Une sensation de douleur et d’inconfort persistent.

Le sport intense engendre plusieurs désagréments sur le corps. En effet, les douleurs musculaires sont importantes.
Tout cela résulte d’inflammations, de manque de protéines et de lésions musculaires.

En conséquence les athlètes doivent maximiser leur performance.
Cela passe par une accélération du rétablissement des sportifs. Ainsi les
méthodes thérapeutiques sont nombreuses.

Sport récupération

Tout d’abord, la thérapie par le froid soulage la douleur. Cela concerne, les maladies inflammatoires et les blessures.
Ensuite, il y a l’immersion en eau froide. Même s’il est difficile de contrôler la température c’est une bonne méthode de récupération musculaire.
Enfin la cryothérapie corps entier est un outil efficace pour améliorer la santé et la forme physique. De 2 à 3 minutes, en maillot, le patient est plongé dans une chambre à -110 degrés. Plusieurs applications médicales sont soignées grâce à cette méthode comme par exemple l’arthrite. De plus, la CEE améliore la récupération, provoque des réactions immunitaires et circulatoires du système antalgique et un anti-gonflement.

Expérience de cryothérapie corps entier


Les docteurs et chercheurs Pournot et Bieuzen ont réalisé une étude sur 11 coureurs formés sur un tapis roulant. L’objectif était de reproduire les contraintes de course dans un sentier et ensuite de comparer la technique de récupération passive à la CEE.
Ainsi, pendant 48 minutes, divisé en 5 blocs, les sportifs ont du courir et faire l’exercice sur plusieurs jours.

La récupération passive

Le coureur après sa séance de sport intense, s’assoit dans un fauteuil pendant 30 minutes. Il ne parle à personne et ne fait aucun geste.

Résultat : cette méthode ne permet pas au corps de récupérer

La cryothérapie corps entier

Il existe 3 salles : -10 degrés, -60 degrés et -110 degrés. Le patient les traverse en quelques secondes. Il reste ensuite 3 minutes dans la dernière.

Résultat : ce traitement après le sport diminue l’inflammation et maintient le coeur à la température du corps permettant une vasoconstriction locale. Pournot et Bieuzen expliquent que la température du corps est un facteur essentiel. Le muscle se relâche et se raccourcit, réduisant le flux sanguin musculaire.
Ainsi la CEE protège, réduit le temps de récupération et a des effets positifs sur les paramètres immunologiques et de régénération.

Récupération sportive
Cryothérapie corps entier recuperation