Thèse du docteur Barbiche (France):

 

Etudes faites par Christophe Hausswirth (INSEP – Paris):

 

Etude faite par le docteur Herve Pournot et François Bieuzen (INSEP, France):

 

Etude du docteur Andrzej T. KLIMEK (Pologne)

 

Etude du docteur Ewa ZIEMANN (Pologne)

 

Etude des docteurs Giuseppe Banfi, Giovanni Lombardi, Alessandra Colombini and Gianluca Melegati (Italie) :

 

Etude faite par le docteur Joseph Thomas Costello (Irlande):

 

Etude faite par le docteur Anna Lubkowska (Pologne):

 

Mémoire fait par le docteur Tarja Westerlund de l’université d’Ouluensis (Finlande):

 

Etude du docteur Young-Ho Kim de la faculté de médecine de Yonsei (Corée):

 

Autres études:

 

Impact of Different Treatment of Whole-Body Cryotherapy on Circulatory Parameters : Bonomi FG, De Nardi M, Fappani A, Zani V, Banfi G, Italie, Février 2012. www.ncbi.nlm.nih.gov

  • Cette étude sur 80 patients montre qu‘une mesure de la pression sanguine et du pouls avant et juste après les séances de CCE ne modifie pas les paramètres. Elle recommande un monitorage avant les séances mais considère que les modifications de ces paramètres peuvent être considérés comme rare et occasionnels

 

Effects of Whole-Body Cryotherapy vs. Far-Infrared vs. Passive Modalities on Recovery from Exercise-Induced Muscle Damage in Highly-Trained Runners, Christophe Hausswirth, Julien Louis, François Bieuzen, Hervé Pournot, Jean Fournier, Jean-Robert Filliard, and Jeanick Brisswalter, INSEP Département Recherche. Décembre 2011www.ncbi.nlm.nih.gov

  • Cette étude montre que la force musculaire maximale et l’accélération de la récupération des lésions musculaires après effort simulé de course à pied est plus rapide avec la Cryothérapie Corps entier qu’avec les autres méthodes testées dont notamment les infra-rouges longs. La publication recommande 3 séances de CCE dans les 48H.

 

Time-course of changes in inflammatory response after whole-body cryotherapy multi exposures following severe exercise. Pournot H, Bieuzen F, Louis J, Mounier R, Fillard JR, Barbiche E, Hausswirth C. INSEP Département Recherche. Décembre 2011.www.ncbi.nlm.nih.gov

  • Cette étude montre que la CCE est efficace dans la réduction du processus inflammatoire après efforts intense. « Ces résultats peuvent s’expliquer par une vasoconstriction au niveau musculaire, et à la fois le ralentissement de l’activité des cytokines pro-inflammatoires, et l’augmentation des cytokines anti-inflammatoires »

 

Cryothérapie corps entier à –110 °C. Mesure des températures cutanées et centrale chez le sportif. L. Savalli, P. Olave , M.I. Hernandez Sendin, E. Laboute, P. Trouvé a, P.L. Puig. Décembre 2006. EM-Consulte. Science et Sport.

  • Cette étude montre que la température cutanée s’abaisse en moyenne à 10°C (mesure au niveau des mollets) immédiatement après séance de CCE. Après 20 minutes, les températures mesurées restent inférieures aux températures de référence. Pour la température centrale une baisse significative de 0,63°C a été observée, mais différée et transitoire observée à cinq minutes (p =0,03). À 20 minutes la différence n’est plus significative.

 

The influence of whole body cryotherapy on mental health. Rymaszewska J, Biały D, Zagrobelny Z, Kiejna A. 2000.www.nukpmc.ac.uk

 

Serial whole-body cryotherapy in the criostream for inflammatory rheumatic diseases. A pilot study.Lange U, Uhlemann C, Müller-Ladner U. 2008www.ncbi.nlm.nih.gov

  • Pendant 5 jours consécutifs et 9 séances de CCE, groupe de patients souffrant de pathologies rhumatismales inflammatoires (polyarthrite rhumatoide et spondylarthrite ankylosante) . Les résultats observés sont : amélioration significative de la douleur et amélioration du score fonctionnel

 

Les effets de la cryothérapie corps entier sur le stress oxydatif des patients atteints de scléroses en plaques.www.sciencedirect.com