Joseph Thomas Costello est maître de conférence à l’Université de Portsmouth en physiologie de l’exercice. Il a vivement participé à la vie sportive en Irlande. Il est également chercheur au laboratoire de l’Extreme Environments.
Il est spécialisé dans les pratiques sportives et des sciences de l’exercice. Il essaie de mieux comprendre les effets physiologiques de divers facteurs de stress sur la performance humaine. Il a ainsi publié de nombreuses études sur la performance sportive et sa récupération. L’une de ces dernières études en Mai 2012 présente le traitement de cryothérapie corps entier appelée “Muscle, Skin and Core Temperature after −110°C Cold Air and 8°C Water Treatment”

Principe de la cryothérapie corps entier


Histoire de la CEE

L’utilisation du froid pour se soigner est une forme courante remontant jusqu’en Grèce Antique. La première chambre est construite au Japon en 1970. Elle est ensuite introduite en Europe en 1982 et en Amérique en 1990.

Un traitement par le froid

La CEE expose le corps à un froid extrême. Elle devient de plus en plus populaire chez les athlètes et pour les entraîneurs.
L’air à l’intérieur y est sec et froid. En effet, les températures s’élèvent de -110 degrés jusqu’à -140 degrés. Le patient se dirige avant dans une pièce. Sa température est de -60 degrés. Il y reste 20 secondes. Dans la pièce principale, il peut y rester de 40 secondes à 3 minutes.
Le principe du froid est de refroidir les tissus lésés et endommagés. La cryothérapie corps entier réduit la température des muscles superficiels ou profonds.

effets immersion eau

Un protocole minutieux


La pièce est contrôlée par un personnel et des caméras. Attention, à l’intérieur il faut y marcher lentement et porter une tenue adéquate. Un maillot de bain, des gants, un masque chirurgical, un bandeau de laine pour protéger les oreilles, des chaussettes et des chaussures. Aucun bijoux, lunettes ou lentilles ne sont autorisés.
De plus, il faut veiller à l’administrer après l’exercice. Si le patient est exposé 24h après, la thérapie est inefficace.
Une fois le traitement effectué, le corps met en moyenne 1 heure pour retrouver sa chaleur habituelle.