Tout comme le docteur Giovanni Lombardi, Giuseppe Banfi est également professeur à la faculté de médecine et de chirurgie. Alessandra Colombini est elle, professeur de sciences en Italie et Gianluca Melegati est un médecin spécialisé en médecine sportive, en physiothérapie et en réadaptation.
Tous ont contribué à l’étude sur “la cryothérapie corps entier et les athlètes de haut niveau” en 2010. Celle-ci analysait des rugbymans face à la CEE.
Nous vous synthétisons leur enquête.

Cryothérapie corps entier : protocole et avantages


Pour soulager les symptômes de la douleur comme les maladies inflammatoires, les blessures et les symptômes de surmenage, la CEE est efficace.

Mais qu’est-ce que la cryothérapie corps entier ? C’est une exposition à l’air froid où la température et le système sont contrôlés par un personnel toujours présent. L’air est maintenu à -110 degrés pendant 2 à 3 minutes. Mais avant, le patient passe dans un vestibule d’adaptation pendant 30 secondes où la température est de -60 degrés. Il doit avoir le moins de vêtements possibles, pas de blessures, un maillot de bain, des chaussettes, des chaussures, un masque chirurgical, des gants et un chapeau pour les oreilles. Il faut éviter de bouger.

Cette thérapie par le froid est recommandée pour le traitement de l’arthrite, de la fibromyalgie et de l’ankylose. Elle améliore ainsi le système cardiovasculaire, l’activation musculaire et limite l’hémolyse induite par le sport. C’est donc un véritable anti-inflammatoire.

Traitement de la CEE sur des rugbymans


CEE protocole bienfaits sur le corps

Quelques scientifiques ont décrit les symptômes liés à la cryothérapie corps entier. Mais peu d’enquêtes pour vérifier ces dires ont été réalisé. C’est pourquoi les docteurs Banfi, Lombardi, Colombini et Melegati ont mis en oeuvre un processus minutieux pour voir les effets de l’exposition au CEE sur des athlètes professionnels. Ici, 10 joueurs de haut niveau en rugby, ont été évalués avant et après leur entraînement soit 2 fois par jour pendant 5 jours.

Résultat de l’étude sur les athlètes de haut niveau

La cryothérapie corps entier n’améliore pas la production de moelle osseuse. De plus selon leur enquête, elle pourrait réduire l’hémolyse induite par le sport et induire une augmentation des anti-inflammatoires et une diminution des inflammations pro-inflammatoires.

L’exposition à l’air froid à court terme induit une amélioration de la réparation des fibres musculaires, réduit la dégradation de la membrane cellulaire ou accroît sa perméabilité.
La CEE n’est ainsi pas nocive et n’induit pas d’effets négatifs chez les athlètes.