La cryothérapie est un traitement révolutionnaire dans le domaine médical et plus particulièrement chez les sportifs. Les hommes peuvent choisir cette thérapie pour améliorer leur capacité anti-oxydante. C’est ce qu’explique Anna Lubkowska docteur et professeur au département de la physiologie en Pologne, en Octobre 2012.

La cryothérapie corps entier, un traitement par le froid


La cryothérapie est un procédé de plus en plus utilisée pour stimuler le corps par des réactions physiologiques. Ainsi, la production de la chaleur par le corps, pendant l’exposition au froid génère des changements dans le métabolisme et dans la thermogénèse frissonnante. Ce qui peut par la suite, induire une augmentation de la température corporelle pendant le froid.

Dans ce cas, des températures extrêmement basses peuvent conduire à une augmentation compensatoire de l’activité des enzymes antioxydantes et des antioxydants non enzymatiques.

L’exposition intensive au froid à court terme est utilisée par les médecins en physiothérapie et en médecine du sport principalement pour induire des effets analgésiques, anti-inflammatoires et un anti-gonflement. Ces effets ont pour volonté de réduire la tension musculaire.
Cependant, la cryothérapie corps entier est également utilisée par des personnes en bonne santé dans le but de construire une résistance accrue aux maladies.

effets immersion eau

Une thérapie antioxydante chez les hommes


explication cryotherapie

Lubkowska a ainsi réalisé une série d’étude sur les effets de la cryothérapie chez les hommes. Ainsi elle a mis en oeuvre 20 sessions sur 20 jours de cryothérapie corps entier, sur 30 hommes en bonne santé. Ils ont été examinés par un médecin pour savoir s’ils avaient des contre-indications au traitement. Ensuite, elle a recueilli des données sur leur taille corporelle, leur masse corporelle et leur indice de masse corporelle. Par la suite, ils ont du faire des tests de performance physique.

Concernant le protocole de la CEE, il devait être respecté pour avoir des résultats. Après leur exercice physique, les hommes se retrouvaient dans une chambre de CEE pendant 3 minutes où la température était de -130 degrés. Mais avant, ils rentraient dans un vestibule pendant 30 secondes à -60 degrés pour s’acclimater.

Concernant le matériel obligatoire : un masque chirurgical pour sécuriser le nez et la bouche, un short de bain, des chaussettes, des sabots de bois, des gants et un chapeau pour les oreilles. Mais les lunettes, les lentilles de contact et les bijoux sont interdits.

Résultat de l’étude de la CEE

De nos jours, l’exposition aux effets stimulants des facteurs environnementaux est de plus en plus rare.
Le traitement est censé augmenter la susceptibilité aux maladies dégénératives, aux maladies infectieuses ou aux « responsabilités » du système nerveux central. De plus, il renforce l’immunité basée en grande partie sur l’efficacité des composants enzymatiques et non enzymatiques du système de défense antioxydant.
On peut ainsi supposer que l’exposition quotidienne prolongée au froid entraîne l’amélioration des mécanismes de défense et des paramètres antioxydants